The-Mannequin-Series-Jerome-Abramovitch

Intervalle

Rousse valse tiédeur dansante d’un songe contre mon sein amour au sourire virtuose nos heures froissantes où flambent l’automne et ses douceurs pluvieuses Creuse ma blancheur tendre équateur aux mille ombres que je te reconnaisse enfin toi qui peuples mes visages Comble en moi le vertige de la terre essouffle ma joie qu’elle se berce…