Les chemins oubliés de l’innocence

street art

Vous arrive-t-il parfois de vous demander ce qu’est devenue votre passion pour le dessin? Où sont passées vos heures folles à construire des châteaux de sable, creuser des rivières, frayer des routes? Où s’est envolée votre fascination pour le monde animal, les dinosaures et les insectes?

À quel moment nos joies créatives et ludiques de l’enfance ont-elles été délaissées? Quand la vie a-t-elle cessée d’être un jeu?

Grandir sans soucis, dans le confort, l’harmonie et l’amour laisse forcément une place de choix à cette faculté d’abandon, d’oubli, cette sorte de perte de soi propre à l’enfant. Pourtant, j’ai vu des garçons et des filles de par le monde, forcés de travailler, et dans certains cas de se prostituer pour survivre, sautiller de joie en s’amusant à la marelle, s’esclaffer en jouant au ballon!

Une fois devenus adultes, quels sont donc nos obstacles à la création artistique désintéressée et aux plaisirs ludiques de l’existence? Presque tous s’entendent pour dire que le cadre rigide d’un emploi à plein temps, les obligations financières et familiales, ainsi que la course effrénée du garderie-métro-boulot-dodo sont autant de facteurs contribuant à cette absence d’énergie créatrice.

Should we return to a simpler, cheaper and healthier way of life?

Time, we will not invent. However, we are allowed to make intelligent choices, and to be less greedy, to find the necessary time, and resume our passions where we left them.

***

« Genius is childhood found at will. »Baudelaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s