Chaque 6 décembre te décime

Que ta blessure en nous soit vive
que ton souffle broyé nous oppresse
pour que ta mort ne cesse jamais
de remuer dans notre chair la Vérité

Que ta mémoire nous hante et s’anime
dans un refus solidaire de la fureur
qui chaque 6 décembre te décime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s