À toutes nos premières fois

À toutes nos premières fois - Le bout du nez

« Le premier pas vers l’émerveillement, c’est l’émerveillement de soi-même. » Édouard de Perrot

Quelles ont été vos meilleures premières fois de 2016? Celles vous ayant permis de savourer votre existence avec ouverture et gourmandise? Celles vous ayant fait avancer d’un pas vers une version plus tranquille et accomplie de vous-même?

Avez-vous entamé des cours de chant, de danses latines ou de Portugais? Vous êtes-vous mis au piano ou à la flûte? Avez-vous trouvé le courage nécessaire pour réaliser votre premier saut en parachute ou assister à votre première leçon de planche à neige? Ou avez-vous dit non à votre patron pour la première fois?

Quel fut l’essentiel de votre année 2016, sur laquelle nous tirerons bientôt un trait?

Alors que le monde se tourne déjà vers les misères, les catastrophes et les tragédies des douze derniers mois, je préfère me pencher secrètement sur les douceurs inattendues qu’ils m’ont offertes et pour lesquelles j’ai choisi d’oser.

Voici donc, parmi mes premières fois de 2016, celles qui me permirent de m’émerveiller de notre fabuleuse capacité d’apprendre et d’évoluer. En toute simplicité!

1. J’ai (ré)appris à nager le crawl.

Tremblante mais déterminée, j’ai plongé dans la piscine olympique de Montréal pour affronter l’une de mes peurs les plus anciennes et les plus coriaces : nager, ni en chien ni en grenouille, mais avec sérieux et efficacité. Après plusieurs fous rires, tasses d’eau avalées et frustrations, ma technique progresse enfin, lentement mais sûrement! Merci à mon amoureux, un nageur d’expérience aux pieds longs comme des barques, pour sa patience et son infinie générosité.

2. J’ai (ré)appris le tricot et j’ai confectionné ma première tuque.

Fini, le temps où je me laissais intimider par le talent immense de ceux et celles qui réalisent de fabuleux tricots! Grâce à l’aide précieuse d’une amie et à de nombreuses heures passées à visionner des vidéos sur YouTube, j’ai percé le mystère des torsades, du tricot à motif Fair Isle, du tricot en rond avec aiguilles double pointe et du tricot avec aiguilles circulaires. Pour finalement réaliser ma première tuque à pompon, sans même suivre de patron! Merci Lisa d’avoir eu l’incroyable gentillesse de me partager tes connaissances!

3. J’ai appris à pêcher. 

Bien que mon père n’ait jamais affectionné la pêche, j’ai longtemps regardé mes oncles et mes voisins de camping se lever aux aurores, puis remettre leurs chaloupes à l’eau en fin de journée pour aller taquiner le poisson. Cette activité a donc toujours fait partie de mon paysage d’enfance et ma fascination discrète pour le doré, la perchaude ou le brochet a pris racine à mon insu. Après deux sorties de pêche au saumon dans la région côtière de Sooke, sur l’Île de Vancouver, je me suis finalement décidée à apprendre les rudiments de la pêche. Aucune prise à ce jour, mais le plaisir et l’émerveillement demeurent intacts!

4. J’ai réalisé ma première tarte au citron meringuée. 

Si cet accomplissement peut vous sembler banal, il en est tout autrement pour moi. Depuis mon jeune âge, j’ai douté de mes aptitudes à faire la cuisine comme nos grands-mères savaient le faire. J’avais peur de manquer mon coup et de ne pas y arriver, tout simplement. Aujourd’hui, je prépare tourtières, gâteaux, crèmes pâtissières et confitures les yeux fermés, grâce à des heures incalculables passées dans ma cuisine à affronter ma crainte. Au grand bonheur de mes papilles gustatives!

5. J’ai appris à couper des cheveux. 

Je trouve fort triste notre tendance à désapprendre les habiletés des générations passées et à nous tourner vers plus compétent pour un tout ou un rien. La débrouillardise ne semble plus être au goût du jour, maintenant qu’il suffit de sortir quelques billets de notre poche pour que nos besoins soient pris en charge. J’ai ainsi apprivoisé, via des tutoriels Do it yourself, le maniement des ciseaux et du rasoir électrique, dans le but de jouir de plus d’autonomie. Mission accomplie, après une première coupe de cheveux réussie!

***

J’ignore de quoi la prochaine année sera faite, mais je la façonnerai à l’image de la femme que je suis et que j’ai envie d’être. Elle sera donc sous le signe de la curiosité, du courage, de l’émerveillement et de la découverte. Je vous en souhaite autant! Santé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s