Désordres

Guernica, Pablo Picasso (1937)

Guernica, Pablo Picasso (1937)

Comment trouver la paix
quand même ton corps
s’étrangle
dans ces paysages
de sécheresse nucléaire

je ne suis plus tranquille

offre-moi
l’apesanteur des glaciers
le craquement du silence
dans sa pureté antarctique

préserve-moi
de cette désolation homogène
de la souillure
que laissent sur la peau
nos mers de bitume

dis-moi
que la terre
voudra encore de nous
avant que ma jeunesse
n’ait plus la force
de tenir tête

jouons à faire semblant
faisons comme si
tout était encore possible

Une réflexion sur “Désordres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s