L’inconfort de la mort

Auschwitz-Birkenau

Auschwitz-Birkenau, Pologne

Le mot se fracassa contre mon crâne
trouva chemin dans l’oreille
et se réfugia près du cœur
pour le serrer comme un mauvais souvenir

peur

peur de regarder la mort
qu’elle m’aspire
qu’elle m’entoure
qu’elle me fige

peur

peur de ta mort
qu’elle m’enlève à toi
et m’asphyxie

Mon existence chargée sur mon dos
je ne respire qu’à la sortie
une entaille à ma vie
mes douze ans
dénoués
infinis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s